ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator
trendelafresa@ffe.es +34 915 068 053
Composition of the train

Composition du train


En 2022, le Train de la Fraise est composé d'un fourgon et d'un wagon des années 1960, de deux voitures en bois des années 1920 appelées « Costa », d'un wagon métallique des années 1950 à couloir latéral et de deux wagons-restaurants des années 1920.

 
Faites un tour à l'intérieur de notre train..


Voitures « Costa »


Les voitures «Costa» qui composent le Train de la Fraise faisaient partie d'une série de voitures construites pour les services de banlieue de la Compagnie MZA (Madrid-Zaragoza-Alicante) entre 1914 et 1930. Il s'agit de wagons en bois, car MZA n'a jamais utilisé de wagons en métal, jugés trop chauds pour desservir les lignes du sud. Ces wagons possèdent des plateformes ouvertes avec des balcons aux extrémités. À l'origine, ils disposaient d'un système de chauffage à vapeur et d'un éclairage au gaz, qui a ensuite été remplacé par un éclairage électrique.

Ces wagons sont appelés « costa » (côte) car ils desservaient habituellement des villes de banlieue le long de la côte catalane : de Barcelone à Mataró, Sitges... Ils ont été utilisés comme trains de banlieue ou de service interne jusqu'à la fin des années 1960. Dans les années 1960, quatre de ces wagons ont été sauvés et utilisés pendant le tournage de westerns. Ainsi, grâce à cette utilisation cinématographique, ils ont été incorporés dans ce train.

Parmi eux le CC-2435 a été construit en 1923 par la Sociedad de Material para Ferrocarriles y Construcciones pour la société MZA. Il comptait 92 places assises sur des sièges à lattes de bois, réparties dans un espace unique avec une allée centrale. Pour sa part, le CC-2375 a été fabriqué en 1920 par l'American Car and Founfry Export Company, de New York, pour MZA. Très semblable au précédent, ce wagon possédait un toit bombé, caractéristique des voitures de fabrication américaine. Il a été affecté au Service ferroviaire militaire où il a servi de voiture-école (VE-6M) puis restauré en 1985 pour faire partie de la composition régulière du Train de la Fraise du Musée du Chemin de Fer de Madrid.


Composition of the train


Voiture de 2ème classe BB-5045


2nd Class Coach BB-5045

Cette voiture faisait partie de la série 5000 composée de 345 voitures, l'une des premières séries de voitures métalliques commandées par RENFE. Elle a été construite comme voiture de 2ème classe pour la commande de 66 voitures (BB 5001 à 5066) entre 1947 et 1953, une commande qui sera complétée par 25 autres voitures entre 1962 et 1963. Avec ces voitures, RENFE a introduit massivement l'utilisation de la 2e classe car les anciennes compagnies ferroviaires ne l'utilisaient pratiquement pas.

La fabrication du premier lot de voitures a été réalisée par Astilleros de Cádiz, Devis et Macosa (Barcelone et Valence). Elles conservent l'aspect innovateur de leur époque, avec des portes d'accès avancées vers l'extrémité de la voiture et des plateformes plus spacieuses. Peintes en vert olive, elles présentent des bandes jaunes sous les fenêtres et des « filets » jaunes encadrant les côtés.

Ce type de voiture est composé d’un couloir latéral menant à huit compartiments, chacun comportant huit sièges, soit un total de 64 sièges. Recouverts de tissu, ces sièges ont été refaits dans les années 1960 avec du skaï vert. Cette voiture a été modernisée dans les années 1980 pour une exportation infructueuse de matériel à Cuba, dont il reste l’amélioration du confort des sièges.


Wagons-restaurants


Restaurant Coaches

EWR-12955

Cette voiture appartenait à une série de voitures-salons avec cuisine construite en 1926 par la Société Lorraine des Anciens Etablissements de Dietrich, située en France. Cette série a été commandée par la Compagnie Internationale des Wagons-Lits (CIWL) pour moderniser la flotte utilisée sur la ligne Sud Express reliant Lisbonne à Madrid et Paris pour la partie française du voyage. Dans cette voiture de grand luxe, les murs étaient décorés de marqueterie avec des motifs floraux « art déco ». Avec la crise économique de 1929, l’utilisation des trains de luxe s’est soldée par un échec, entraînant la mise hors service de nombreuses voitures de cette série. Rachetées par Renfe à la fin des années 1940, elles seront en service pendant plus de deux décennies sur différents trains express, jusqu'à leur retrait progressif entre 1976 et 1977.

WR-12952

Cette voiture appartenait à une série produite en 1926 par la société britannique The Leeds Forge Co. Comme les autres voitures de la série, il s'agit d'une voiture-salon Pullman construite pour les trains de jour de luxe de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits (CIWL) opérant sur les lignes Calais-Vichy, Milan-Cannes et Milan-Venise.

La crise économique de 1929 a entraîné la faillite de ces trains de luxe et à partir de 1937, la transformation des voitures Pullman en voitures-restaurants a commencé. En 1964, quatre voitures de cette série, dont la WR-4067, commenceront à circuler en Espagne.

Les fenêtres ovales et les vitres de couleurs différentes aux extrémités sont caractéristiques des voitures Pullman. Leurs murs sont décorés d'une marqueterie exquise avec des vases et des bouquets de fleurs.


Wagons de marchandises



En plus de ces voitures, notre train dispose de deux voitures de service. D'une part, un wagon de marchandises des années 1960, de la série J-400.000. Il s'agit de wagons fermés et ouverts, à l'intérieur desquels tout a été transporté au cours de leur longue histoire ferroviaire : produits agricoles, poisson, fourrage, bois, engrais, machines, bétail... C'est un type de wagon utilisé pour le transport ferroviaire de marchandises et qui, dans notre train, joue le rôle de wagon de service, d'énergie et d'atelier.

A côté, un wagon de conducteur de train de la série DV. Il a accompagné les trains de marchandises et de passagers. En plus de pouvoir transporter des colis, il disposait d'un petit bureau pour le directeur du train et de deux cages pour le transport des animaux domestiques. Il se caractérise par deux « vigies », des fenêtres qui dépassent le wagon afin que le chef de train puisse surveiller le train à l'abri des intempéries.

Vans